Reconversion : 5 conseils pour tenir le cap

shutterstock_359095973Une fois la reconversion annoncée (voir le billet consacré à ce sujet), la personne entre dans la phase active de son projet. Au cours de cette période à la fois passionnante et complexe, elle aura nécessairement besoin de soutien. Alors, comment communiquer efficacement avec ses proches, et où chercher des appuis si l’entourage immédiat est déstabilisé, voire hostile à son choix de vie ? Conseils et bons réflexes à adopter avec quatre spécialistes de l’accompagnement.

 

1 – Cernez les inquiétudes de vos proches pour mieux les rassurer

Une reconversion a forcément un impact sur le couple,  la famille, voire les relations sociales de la personne. « Votre décision peut réveiller chez l’autre ses propres craintes : manque de stabilité professionnelle, insécurité financière, perte de statut, etc » rappelle Caroline Carlicchi, coach certifié (photo ci-contre). Identifiez clairement les réticences de vos proches, en posant des caroline_carlicchi-30questions comme : qu’est-ce qui te fait peur ? Qu’est-ce qui pourrait te rassurer ? Comment pourrais-tu m’accompagner pour que ce projet soit une réussite ? Si tu avais un conseil à me donner pour la bonne poursuite de mon projet, quel serait-il ? « Vous avez aussi intérêt à présenter factuellement les actions déjà entreprises, à expliquer votre calendrier, votre cheminement. Cela prouve le caractère mûri et réfléchi du projet, et cela rassure l’entourage » indique Clara Leparquier, coach et experte en accompagnement de projets professionnels. « Communiquez avec rigueur, de façon succincte et précise afin de démontrer le sérieux de votre démarche. Ce mode de partage permet de rassurer l’autre en lui faisant partager votre projet de façon structurée » ajoute Caroline Carlicchi. Ces moments sont aussi  « l’occasion d’affirmer ses envies, d’exprimer la finalité du projet, pourquoi il est important pour vous, ce qu’il va apporter, à vous-même mais aussi à vos proches » précise Clara Leparquier.

 

2 – Ne saturez pas votre entourage d’information

S’il est opportun de communiquer sur les différentes étapes de son projet, il n’est en revanche pas forcément utile d’en parler tous les jours pendant des heures, au risque que cela devienne contre-productif ! « Souvent, la personne en reconversion est ‘’à fond’’ sur sonMarjorie idée, enthousiaste, passionnée. Elle a envie d’en parler tout le temps et c’est légitime. Cependant, du coup, elle ne se met pas forcément à la place de son conjoint et peut vite être ‘’saoulante’’. Car n’oubliez pas que l’autre n’a pas le même point de vue que vous. Par exemple, un nouvelle qui représente pour vous une grande victoire, une immense satisfaction (première commande reçue, premiers jours de formation) peut le laisser un peu tiède car il ne mesure pas votre joie. Ce n’est pas pour cela qu’il ne vous soutient pas ! Attention aux incompréhensions qui sont fréquentes dans ce type de situation » rappelle Marjorie Llombart, experte en reconversion professionnelle.

 

3 – Choisissez bien les moments où vous dites les choses

Là aussi, mettez-vous à la place de l’autre et choisissez le moment où vous allez vous exprimer et faire passer des messages. « Si vous avez une grande nouvelle à annoncer, ne le faites pas à la va-vite entre la poire et le fromage. Si votre conjoint rentre d’une réunion difficile, s’il est tendu, attendez un créneau plus opportun. Cela semble évident mais hélas, quand on est polarisé sur son projet, on en oublie parfois le bon sens » conseille Marjorie Llombart.

 

 4 – Prenez du recul avec ce qui vous est dit

clara-leparquierFace aux personnes exprimant des réticences ou des critiques, pensez à vous avant tout ! « Il faut se préserver, ne pas prendre personnellement tous les retours de nos interlocuteurs, car ils sont souvent le reflet de leurs propres freins. Mon astuce, face à une remarque négative, toujours se poser cette question : en quoi cela parle-t-il de lui/elle ? Qu’est-ce que cela me dit de lui/d’elle ? Cela permet de prendre le recul nécessaire » suggère Clara Leparquier.

 

5 – Constituez-vous un club de soutien

Communiquer efficacement, cela veut aussi dire ne pas tout partager : pour les doutes et les peurs, il est important de trouver un entourage nouveau, un réseau de pairs qui va être capable d’entendre certaines choses et de les comprendre. « Identifiez votre club de soutien, c’est-à-dire les personnes sur lesquelles vous pouvez compter. Il n’est pas rare que des gens très proches, auxquels on tient, ne fassent pas partie de ce cercle » indique Clara Leparquier. Ensuite, définissez personne par personne vos attentes, afin de faire des demandes claires : conseils Hélène Picotprofessionnels, mise en relation, aide financière, etc. « Mon conseil, pour le quotidien : trouvez  une personne positive et moteur à qui vous pourrez parler de vos avancées, de vos doutes, de vos peurs sans affoler le reste de votre tribu. Vous pouvez aussi participer à des rencontres avec d’autres créateurs d’entreprises ou intégrer un espace de coworking pour ne pas vous retrouver seul si vous lancez votre activité » ajoute Hélène Picot, coach certifiée (photo ci-contre). Il existe aussi de nombreux groupes Facebook ou forums où échangent les personnes en reconversion, souvent par secteur d’activité ou par filière de formation : renseignez-vous, mais surtout ne restez pas isolé.

∗ ∗ ∗

Le mot de la fin avec Clara Leparquier : « Gardez en tête qu’il n’y a pas d’échec, seulement des apprentissages. Ceci est valable pour la reconversion dans son ensemble, mais également pour la communication autour du projet. Si celle-ci s’avère plus difficile que prévue, elle sera de toute façon bénéfique : à vous de vous demander ce que cette expérience a apporté de positif dans votre vie ».

 

Merci à Caroline Carlicchi, Clara Leparquier,
Marjorie Llombart et Hélène Picot
pour leur précieuse contribution.

Advertisements


Catégories :Paroles de coach

Tags:, , , , , ,

1 réponse

  1. Merci bien pour cet article. Ayant fait moi même une reconversion il y a quelques années je me rends compte à quel point c’est juste. Mais à l’époque je ne m’étais pas rendue compte de tout ça!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :